Vantha : l'incroyable parcours du chiffonnier devenu neurochirurgien !

« Sans PSE, je n'aurais pas pu » dit toujours Vantha, l'ancien étudiant le plus diplômé de PSE. Il a fait 12 ans d'études pour réaliser son rêve : devenir neurochirurgien.

De la décharge à l'école

A six ans, le père de Vantha quitte le domicile conjugal et sa mère est enceinte. Alors, pour aider sa famille, il doit travailler à la decharge de Phnom Penh. Sa mère réussit à louer un petit stand au marché pour vendre quelques assiettes de riz et de porc caramélisé mais après avoir tout payé il ne reste que 25$ pour le mois à la famille. 

Vantha a toujurs voulu étudier et réussi à suivre l'école publique dans son enfance, aidant ses camarades qui n'ont pas les mêmes facilités que lui. En 2002, lorsqu'il a 15 ans, il découvre PSE et intègre les cours du centre de rattrapage avec son frère et sa soeur. Les enfants peuvent enfin aller régulièrement à l'école. Elève investi et appliqué, il obtient son bac à l'âge de 17 ans.

Le rêve de Vantha

Vantha a un grand rêve : devenir médecin. Christian et Marie-France dès Pallières, « Papy et Mamie », l'aident à réaliser son rêve. Il est reçu au concours d'entrée en médecine. « L'association a payé pendant six ans mes études à 100% et ensuite à 50% pendant les quatre années de spécialisation. » Vantha a enchainé les stages au Japon, en Malaisie, en Indonésie et il a aussi obtenu une bourse pour aller au Canada. Il a ensuite poursuivit son internat en France. « Au cours de mes études de médecine, j'ai rencontré des médecins français venus de Tours. Pour compléter ma formation, il était important de venir en France. » dit Vantha. « En France, les pathologies, les techniques, le matériel... tout est différent, mais c'est passionnant. ». Mais même s'il aime la culture française, Vantha veut exercer au Cambodge, pour notamment aider ces enfants obligés de travailler très tôt. 

Aujourd'hui, Vantha est un heureux père de famille qui n'oublie pas le soutien que PSE lui a apporté, lui qui a mis en dernière page de sa thèse de médecine une photo de Papy et Mamie au milieu des enfants.