Youn, future mécanicienne et fière de l’être

A 21 ans, Youn lutte contre les stéréotypes et suit avec passion la formation professionnelle de PSE pour devenir mécanicienne.

« Tout le monde me disait 'tu es une fille, pourquoi est-ce que tu veux étudier la mécanique?' » se souvient Youn, 21 ans. « Mes professeurs, les étudiants, mes amis et ma famille, tous ont essayé de me faire changer d'avis et ont tenté de me pousser vers une formation considérée comme 'féminine'. Mais étudier la comptabilité ou l'administration ne m'intéressait pas ! ».

Youn est actuellement la seule étudiante femme de la formation professionnelle mécanique à PSE. Pourtant, rien ne la destinait à étudier la mécanique. « J'ai intégré PSE en classe passerelle après avoir abandonné l'école en 3e. En arrivant ici, je ne savais pas trop quelle formation professionnelle je pourrais suivre ensuite... Ce qui m'a décidé ? Les salles de cours se situaient juste en face de l'atelier d'application de la formation mécanique, et tous les jours je voyais les étudiants s'activer autour des voitures. Petit à petit, ça a éveillé mon intérêt jusqu'à ce que l'idée s'impose à moi : j'allais devenir mécanicienne ! » s'exclame-t-elle avec un immense sourire. 


« Même si j'étais très excitée d'avoir été acceptée dans la formation, le premier jour a été vraiment difficile car j'étais très mal à l'aise d'être la seule fille. Evidemment, je n'ai rien laissé paraître » rigole-t-elle. « Maintenant je me sens beaucoup mieux, nous sommes tous devenus amis ».

« Les cours peuvent être vraiment difficiles parfois, mais hors de question que j'abandonne car j'adore ce que je fais ! Ce que je préfère, c'est la partie électronique des voitures : ce n'est pas physique ; au contraire, il faut utiliser son cerveau pour comprendre le fonctionnement et tout faire marcher ». 

Derrière ses traits poupins, Youn n'en est pas moins une jeune femme ambitieuse. « Après la formation, j'aimerais d'abord travailler dans un grand groupe automobile pour gagner de l'expérience, puis à long terme j'aimerais ouvrir mon propre garage. Je ne pense pas que ça sera difficile...tant que j'ai de l'argent » dit-elle dans un éclat de rire. 


« Je suis extrêmement fière de moi ! Je suis la seule fille qui soit venue étudier à l'école de mécanique, vous imaginez ? »

« Je veux dire à toutes les filles : soyez fortes et ayez confiance en vous, car c'est grâce à ça que vous pourrez accomplir tous vos rêves ! » conclut-elle les yeux plein d'étoiles.