Sopheap : une passion pour l'éducation

Sopheap à son bureau au Département de Pédagogie

Portrait de Sopheap, la plus anciennes des employées de PSE. Elle est arrivée dès 1995 alors que l'association débutait ses actions au Cambodge. 

La découverte de PSE

Diplômée en 1994 de l’École de Pédagogie, Sopheap travaille ensuite dans une école publique pendant deux ans. À la recherche d’une nouvelle expérience où elle pourrait aider des enfants défavorisés, Sopheap découvre PSE, qui œuvre pour aider les enfants pauvres du Cambodge.

« Un ami travaillant pour le Sipar (ONG de lutte contre l’illettrisme) m’a parlé d’un groupe d’étrangers travaillant dans le quartier de Steng Mean Chey et qui était en train de créer une organisation pour les enfants pauvres de Phnom Penh. »

« À l’époque je travaillais dans une école publique mais je me suis décidée à postuler dans cette association. À mon arrivée, j’ai été complètement bouleversée : aucun des enfants présents n'aurait pu aller à l’école sans l’aide de PSE. J’ai découvert plus en détail les activités de l’association et la solidité de ses programmes pour que les enfants reçoivent la même éducation que les autres enfants du Cambodge. »

Un parcours évolutif vers la pédagogie

Sopheap fait ses premiers pas à PSE en 1995, avant même l'ouverture de l'école ! Depuis, elle a travaillé dans 3 départements différents : enseignante en classe élémentaire, puis responsable de l’Équipe d’Enseignement et de Pédagogie et aujourd’hui coordinatrice des Programmes de Formation Humaine.

 « En tant que professeur des écoles à PSE, j’avais de nombreuses missions autour de l’apprentissage des enfants. »

« Mon rôle de professeur m’a permis de conduire des recherches sur les outils et méthodologie adaptés aux jeunes de PSE pour leur transmettre le savoir. J’avais aussi un rôle de surveillance des enfants, que j’ai adoré car cela me permettait de passer beaucoup de temps avec eux et d’identifier ceux qui avaient des problèmes d’hygiène, de sécurité… »


En 2003, Sopheap devient Responsable de l’Équipe d’Enseignement et de Pédagogie. « Je préparais les stratégies d’enseignement pour les professeurs, organisais les réunions hebdomadaires, développais des outils d’apprentissage mais surtout j’observais des classes pour faire des retours aux professeurs sur leurs techniques et mettais ensuite de nouvelles mesures. Par ailleurs, je m’occupais aussi d’une classe spécifique avec laquelle je développais des méthodologies d’enseignement pour ensuite les transmettre aux autres professeurs. »

Sopheap a occupé ce poste pendant 10 ans avant de devenir Coordinatrice des Programmes de Formation Humaine.

La pédagogie : un pilier de l'éducation

Le rôle de Sopheap aujourd’hui est d’améliorer l’éducation des enfants à travers l’apprentissage des compétences humaines et des savoirs comportementaux (ou soft skills), comme par exemple la créativité, la résolution de problèmes, la communication, la négociation, l’organisation et le leadership. Au Cambodge, on constate un vrai manque de ces compétences chez les jeunes, notamment sur la communication orale, la prise d’initiative, le travail en équipe ou encore la flexibilité. C’est pourquoi PSE créé des outils pédagogiques pour que les jeunes puissent développes ces compétences humaines au cours de leur parcours scolaire.

« Ce qui me motive le plus, c’est de tout mettre en œuvre pour que les enfants acquièrent des bonnes valeurs et des compétences humaines qui les aideront à s’intégrer dans la société. »

« Le but est qu’ils trouvent un emploi, construisent une famille et deviennent des citoyens responsables. »


« Beaucoup de jeunes de PSE ont déjà réussi dans leur carrière grâce à l’apprentissage et l’application de leurs compétences personnelles. Ils progressent dans des postes avec plus de responsabilité tout en développant leur vie personnelle et leur famille. C’est un vrai bonheur de suivre leur succès dans la vie. »

La formation en continue des enseignants

Depuis que Sopheap a commencé à travailler à PSE, elle a eu l’opportunité de suivre plusieurs formations, sur le leadership, le management, le travail en équipe, les savoirs comportementaux, la psychologie, les méthodes d’enseignement…

« Les formations sur la psychologie sont pour moi les plus importantes. Elles m’ont permis d’apprendre à gérer mon stress au travail mais aussi à détecter d’éventuels problèmes chez les enfants de PSE. Toutes les compétences et connaissances que j’ai acquises durant ces formations sont très importantes en tant qu’éducatrice. Je les partage avec mes collègues, les autres professeurs et même parfois avec des étudiants qui en ont besoin. »


Au cours de ses 24 années avec PSE, Sopheap a vu l’évolution des comportements des enfants grâce aux apports des techniques de pédagogie. « Ces méthodes améliorent positivement le comportement des jeunes et ils s’adaptent mieux à la société et particulièrement au monde du travail. »

Un regard vers l'avenir

 « J’ai voulu rester à PSE toutes ces années car l’association a une vision très claire de ses valeurs et ses missions. L’objectif premier a toujours été d’aider les enfants à accéder à l’éducation, aux soins… Et cela a toujours été au cœur des décisions stratégiques de PSE. Les directeurs cherchent toujours à améliorer la prise en charge des enfants tout en aidant les salariés à se développer professionnellement. »

 « J’ai beaucoup appris de la part de PSE et j’ai envie de transmettre ce savoir de manière solidaire ! »

Sopheap est très investie dans l’éducation des enfants défavorisés et est en constante recherche d’amélioration des méthodes d’enseignement. Sa vision représente en tout point celle de PSE qui se synthétise dans la célèbre phrase de Christian des Pallières, fondateur de PSE : la meilleure école pour les plus pauvres.