"Je pense que les livres peuvent réellement changer la vie des enfants"

Bak, bibliothécaire à PSE depuis 15 ans et Thoeun 12 ans racontent avec émotion l’impact de la lecture sur leurs vies.

A 61 ans, Bak Somborl fait partie de la famille PSE depuis 1999, presque depuis le début des actions au Cambodge. Il a commencé comme professeur de danse traditionnelle avant que Papy, Christian des Pallières, fondateur de PSE, ne lui donne l'opportunité de s'occuper de la bibliothèque.

« Je me rappelle la première fois que je suis entré dans la bibliothèque : j'ai tout de suite vu qu'il n'y avait pas beaucoup de livres » dit Bak. « Il y avait tellement peu de livres que le peu d'élèves qui venaient n'avaient même pas un livre chacun ! Et ce n'était pas le seul problème, les seuls livres disponibles étaient en français. C'était un vrai problème pour les élèves qui, pour la plupart, ne parlaient pas français » se souvient-il. 

« Moi aussi je me rappelle la première fois où je suis venu ici » ajoute Thoeun, 12 ans et élève en cours de rattrapage à l'école PSE. « Je ne peux pas lire le français alors je ne voulais pas revenir ! ».  

Au fil du temps, la bibliothèque s'est remplie : romans, biographies, BD, livres pédagogiques ou pour enfants en khmer, anglais et français et pour des âges différents, sont désormais disponibles. 

« Il y a tellement de livres maintenant ! » s'exclame Thoeun, qui a été réellement impressionné des changements dans la bibliothèque. En plus, Bak et son assistant ont tout fait pour améliorer le lieu. « Nous avons fait une rénovation complète de l'agencement des livres et maintenant ils sont organisés par catégorie. Les enfants savent maintenant exactement où aller quand ils cherchent des livres spécifiques ». 

Mais il y a plus : depuis quelques mois, les enfants ont la possibilité de lire, jouer et s'amuser sur des tablettes. « C'est ce que je préfère ! » dit Thoeun avec un large sourire. 

Grâce aux changements menés dans la bibliothèque, les enfants viennent plus souvent et ont retrouvé goût à la lecture. « Les élèves aiment vraiment venir ici maintenant. La bibliothèque est un endroit où ils peuvent se détendre et se déstresser. Ils peuvent venir en groupe, jouer, faire des activités ou juste lire tranquillement » explique le bibliothécaire. Thoeun confirme. « J'aime aller à la bibliothèque parce que je peux être avec mes amis, mais parfois j'aime venir ici seul, c'est tranquille et je peux vraiment être dans mon monde ». 

Régulièrement, Bak organise des activités dans la bibliothèque ; l'apprentissage est essentiel pour ce passionné. « Je planifie souvent des moments où je fais la lecture aux enfants. Après avoir lu l'histoire, nous prenons le temps de discuter de ce qu'ils ont compris et ils donnent leur avis. Je vois aussi qu'ils s'améliorent en langue, aussi bien en khmer qu'en anglais. C'est grâce à la lecture ! Il y a aussi un changement dans leur comportement. Quand ils lisent régulièrement des histoires sur le respect des valeurs et de la culture, ils acquierent des compétences essentielles ! » explique Bak. Thoeun rigole puis il dit : « Ma famille m'a déjà dit que mon comportement a changé et que je suis une personne beaucoup plus calme désormais. Je suis sûr que c'est grâce au temps que je passe ici ! ». 

Avec un sourire Bak conclut : « Je suis vraiment heureux de travailler dans cette bibliothèque ! ».

Les améliorations dans la bibliothèque ont été possibles grâce au soutien de la Fondation Pistorio et de nos parrains et donateurs.