Du CP au Brevet en cinq ans : avec PSE, c'est possible !

Les enfants du programme de cours de rattrapage en classe

Depuis le début de ses actions au Cambodge, PSE a mis en place un programme de cours de rattrapage pour pallier le retard scolaire des enfants les plus pauvres pour qui l'enseignement public n'est pas adapté.

La plupart des enfants accueillis par l'école de rattrapage PSE ne sont jamais allés à l'école ou ont accumulé un retard scolaire très important. Ils n'arrivent pas à suivre les cours de l'école publique et sont souvent en échec scolaire, finissant alors par abandonner l'école. Le programme de cours de rattrapage offre une formation accélérée aux enfants pour qu'ils rattrapent en un an le programme de deux années scolaires. Ainsi, en 4 ans de scolarisation, ils passent du niveau CP au niveau 4ème. 

L'entrée dans le programme

Après avoir été sélectionnés par l'équipe sociale, les enfants sont orientés vers les programmes les plus adaptés, dont celui du rattrapage scolaire. « Nous accueillons près de 700 élèves chaque année » explique San Sameth, directeur du programme des cours de rattrapage. « Le rythme d'apprentissage est intense ! »

Ces cours à la méthodologie adaptée sont dispensés directement dans l'école PSE de Phnom-Penh. A la fin de leur cursus dans le programme des cours de rattrapage, les élèves intègrent le grade 9, équivalent de la 3ème et passent leur brevet. Ensuite, ils peuvent intègrer l'institut de formations professionnelles de PSE ou poursuivre au lycée dans le circuit éducatif public. 

Friend have friend

« Nous avons mis en place 'Friend have Friend', un petit groupe de volontaires qui aide les professeurs à maintenir la discipline, à faire attention à la propreté de la classe et surtout, ils ont un devoir de transmission de connaissances car ils aident les plus jeunes qui sont en difficultés » explique San Sameth. 

Les membres de ce groupe sont sélectionnés par les professeurs qui vérifient que le comportement et les résultats scolaires sont irréprochables. Les élèves peuvent choisir d'accepter ou de refuser ; c'est un engagement réel de la part de ces 25 à 35 jeunes sélectionnés chaque année. 

Le programme

L'objectif principal des cours de rattrapage est d'améliorer les connaissances et compétences des enfants dans les matières principales de l'enseignement public : mathématiques, Khmer, sciences sociales (histoire, géographie et arts). En plus de ces cours obligatoires, ils ont des cours d'anglais, de français, d'audiovisuel et pour les plus grands, d'informatique. Les cours se basent sur la méthodologie et les cours dispensés dans les écoles publiques en plus de supports de cours spécifiques préparés par les professeurs de PSE. Cela permet aux élèves de parler du Cambodge et de sujets d'actualités. 

Parallèlement à ces cours, PSE organise chaque année deux sorties scolaires par niveau qui suivent ou précèdent l'étude d'un sujet en classe. Ainsi, lorsque les jeunes étudient en classe les temples d'Angkor, ils vont ensuite les visiter. « Ils voient alors l'aspect concret de ce qu'ils ont étudié » explique San Sameth. « C'est une ouverture sur le monde qui est bénéfique pour eux et les motive ».

Le suivi pédagogique

Le rôle des professeurs

PSE accorde une grande importance à la réussite de ses élèves et place les professeurs au coeur du dispositif pédagogique. Chaque semaine, ils ont des réunions pour améliorer la qualité de leur enseignement. Ces discussions ont déjà permis de développer plusieurs activités pédagogiques améliorant le programme de rattrapage scolaire comme l'auto-apprentissage par groupe d'élèves ou les cours de soutien en mathématiques, physique, chimie et khmer.  

Agir avec le soutien des familles

Deux fois par an, des réunions parents-professeurs ont lieu afin d'expliquer les programmes et les méthodes utilisées. En 2017-2018, 550 parents ont assisté à ces sessions. Des réunions individuelles peuvent aussi avoir lieu. 

« PSE dispense des cours aux plus pauvres. Cela implique que ces jeunes n'ont pas eu la possibilité d'avoir une éducation semblable aux jeunes plus aisés. La majorité ne savent donc pas comment étudier ni comment apprendre. Il faut alors travailler plus étroitement avec les familles pour que les jeunes puissent bénéficier de tout le support dont ils ont besoin même en dehors des classes » explique San Sameth. 

Parfois, il faut s'adapter aux cas particuliers : problèmes de discipline ou résultats trop faibles. « Aucun élève n'est laissé de côté » rappelle San Sameth et des solutions sont envisagées pour chaque cas. Des cours de soutien dispensés par les professeurs ou les membres de 'Friend have Friend' sont proposés et des comités de discipline mis en place pour trouver des solutions adaptées au cas de l'enfant. « C'est toujours une déception pour nous si un jeune quitte l'école. C'est pourquoi, lorsqu'un décrochage scolaire potentiel est détecté, l'étudiant est dirigé vers le programme Entre Deux » ajoute San Sameth. 

Les examens

Toutes ces initiatives permettent un taux de réussite élevé à l'examen national du grade 9, équivalent au brevet. En 2017-2018, 100% de nos étudiants, soit 79 élèves, ont obtenu leur diplôme. 

Le futur

« Un des objectifs du programme des cours de rattrapage est de faire évoluer l'enseignement en encourageant les jeunes à développer leur esprit d'auto-analyse et de réflexion » explique San Sameth. C'est pourquoi les étudiants sont encouragés et formés à l'étude en autonomie. Ils ont également des heures de travail en groupe. Parallèlement, PSE a mis en place des cours d'éducation humaine pour tous ses étudiants, afin que les jeunes puissent se développer pleinement.